MES CONSEILS SONT MIS GRACIEUSEMENT A VOTRE DISPOSITION POUR LECTURE - IL EST INTERDIT DE LES RECOPIER SUR VOTRE SITE OU DE LES RECUPERER POUR D'AUTRES USAGES QUE VOTRE USAGE PERSONNEL - TOUS MES ARTICLES SONT COPYRIGHT- MERCI DE LE RESPECTER.

CONTRE LES CROQUETTES QUI TUENT NOS AMIS A 4 PATTES

SIGNEZ LA PETITION POUR LE PRESIDENT T LE MINISTERE DE L'AGRICULTURE - MERCI 

PETITION SNAC - CLIC ET SIGNEZ CI-DESSOUS  - MERCI

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/croquettes-tuent-nos-chats-chiens/27095

PAR ALYSE BRISSON - MERCI ALYSE DE TOUTES CES EXPLICATIONS.

 

Les groupes sanguins félins sont au nombre de trois : A, B, et AB.

Les études ont pu démontrer que les allèles a et b sont sur le même locus. Pour le groupe sanguin AB, les recherches ont récemment abouti à la mise en évidence d’un 3ème allèle «ab».
On a : a dominant sur ab et sur b, et ab dominant sur b
Soit : a > ab > b
Un chat de groupe sanguin A sera donc : aa, aab ou ab.
Un chat de groupe sanguin AB sera ab ab ou ab b
Enfin, un chat de groupe sanguin B sera obligatoirement bb

Le mariage des chats de groupe sanguin A avec ceux de groupe sanguin B peut aboutir dans certain cas à une mortinatalité.

Lorsqu’une chatte de groupe sanguin B a des chatons de groupe sanguin A, les chatons peuvent être atteints, plus ou moins, d’une maladie hémolytique néonatale : MHN.

Dans certaines races, la prévalence du groupe B est telle, que le groupage sanguin des futurs parents est conseillé.Il peut se faire directement, avec des kits, disponibles, entre autre, chez Alvedia (http://www.alvediavet.com/). Certains laboratoires privés ou d’Ecoles Vétérinaires le font également.

Tableau des risques de MHN selon le mariage :

 

Mâle A

Mâle B

Femelle A

0

0

Femelle B

MHN

0

Ce tableau est théorique. Dans certaines races, il y a beaucoup moins de problème que ce à quoi l’on pourrait s’attendre. Il arrive que l’incompatibilité sanguine ne s’exprime que par la nécrose soit du bout de la queue, soit de celui des oreilles. Les chatons, ensuite, vivent sans autre séquelle.

Les éleveurs qui connaissent le risque encouru par les chatons d’une chatte « B » saillie par un mâle « A » séparent les chatons à la naissance, ce qui évite la prise de colostrum, qui contient le maximum d’anticorps. Ils les remettent ensuite à la mère au bout d’environ 36 à 48 heures.

Le risque encouru par les chatons est dû, non seulement au taux élevé d’anticorps contenu dans le colostrum, mais aussi à la grande perméabilité des intestins, qui laissent passer ces anticorps.

D’autres composants du sang entrent en ligne de compte en ce qui concerne l’incompatibilité sanguine, mais les études n’ont toujours pas abouti.

L’allée b étant fréquent chez les Devon Rex et British Shorthair, le risque de MHN est d’environ 25%. Chez le Persan, il est de 18 %. Chez le Birman de 14%.

Répartition de l’allèle b dans les populations félines de chats de race :
Siamois, Burmese, Tonkinois -> proche de 0
Maine Coon, Norvégiens - > inférieur ou égale à 5%
Abyssins, Japanese Bobtail, Persan, Somalis, Sphinx, Birman -> de 5 à 25 %
British, Exotic Shorthair, Cornish et Devon Rex -> de 25 à 60 %

La répartition du groupe AB est insignifiante, et de ce fait méconnue.
Lors d’une transfusion sanguine, un groupage doit impérativement être fait préalablement.
Les transfusions doivent se faire de groupe A à groupe A, de groupe B à groupe B, et si possible de groupe AB à groupe AB. En l’absence de donneur AB, il est possible de transfuser du sang de groupe A à un chat AB.

A. Brisson : 09 Janvier 2003